Actualité

Lire et Ecrire suisse romande s'est donné un nouveau plan stratégique

En Suisse romande, l’Association Lire et Ecrire a décidé de ses nouveaux défis pour les 5 ans à venir son plan stratégique 2019-2024, issu d'une longue réflexion participative, resitue l'action associative dans le contexte actuel. Les axes majeurs de ce plan sont l'intégration des compétences numériques dans les cours et l'engagement pour la défense des intérêts des personnes concernées.


Genève : premier bilan de la formation obligatoire jusqu'à 18 ans

La formation obligatoire jusqu’à 18 ans est appliquée, à Genève, depuis la rentrée 2018. Cette disposition a pour objectif d’augmenter le taux de certification au secondaire II (85% actuellement), notamment en luttant contre le décrochage. En 2018, cette nouvelle disposition a permis d’offrir une solution à 700 jeunes. Ce résultat a été possible grâce, notamment, à un meilleur suivi des élèves au sein de leur établissement scolaire, un renforcement de CAP Formations et, surtout, au développement de nouvelles offres de formations pré-qualifiantes (769 places offertes).

Communiqué de presse


Loi sur les marchés publics : l'insertion professionnelle traitée comme exception

Les prestations des organismes d’insertion socioprofessionnelle ne seront pas soumises à la loi sur les marchés publics, au même titre que les institutions pour handicapés et les œuvres de bienfaisance. Grâce à cette décision, dont les effets s’appliquent uniquement au niveau national, les cantons conservent leur liberté et pourront continuer à déterminer leur stratégie d’achats de prestations librement, conformément à la réalité de leurs besoins. Pour la grande majorité des cantons cela signifie qu’ils ne devront rien modifier à leurs pratiques actuelles et qu’ils n'auront pas l'obligation de passer d'office par un appel d'offres pour pouvoir attribuer des subventions. Cela favorisera le travail en réseau visant à la mise en place de cours complémentaires pour les différents publics et la défense de leurs intérêts.


France : nouvelle campagne nationale

L'ANLCI (Agence nationale de lutte contre l'illettrisme) lance une campagne d'affichage qui met l'accent sur la réussite : Quand on apprend, le moindre progrès est une victoire, et redonne une visibilité forte à son numéro unique, illettrisme info service (0800 11 10 35, appel gratuit).


La prise en compte des adultes en difficulté avec l'écrit

Comment aider les personnes éloignées de la formation à y accéder, à défendre leurs droits et à être reconnues comme citoyens et citoyennes à part entière, ici et maintenant, sans condition. Le Journal de l'alpha s’interroge sur la façon dont les politiques publiques, les services publics ou privés, les médias… prennent en compte les personnes en situation d'illettrisme. L'Édito Face à la double peine, des ressources pour l’action de Sylvie Pinchart est en ligne, ainsi que l'article de Duygu Celik qui pose la question de l'utilité d'une inscription dans les lois anti-discrimination des discriminations liées à l'écrit.


Etre au clair sur l'aide sociale

Une brochure de 20 pages présente, de façon claire et agréable, l'aide sociale en bref.


« Acquisition et maintien de compétences de base », rapport national de l’Association des Universités Populaires Suisses (AUPS)

Mandatée par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI), l’Association des Universités Populaires Suisses (AUPS) a interrogé les cantons sur les principaux thèmes liés à la promotion de l’acquisition et du maintien des compétences de base des adultes. Le rapport publié à ce sujet présente non seulement, pour la première fois, un aperçu complet de la situation actuelle, mais propose également des recommandations relatives à la conception future de la promotion des compétences de base.

Vers le rapport


L’Illettrisme numérique conduit à l'exclusion sociale : un postulat exige une stratégie nationale

Dans un postulat déposé pendant la session d’été, le conseiller national Mathias Reynard (PS) exige que le Conseil fédéral prenne des mesures préventives permettant de garantir l’inclusion numérique. Le Conseil fédéral est invité, d’une part, à mener une étude sur l’ampleur du phénomène de l’illettrisme numérique et, d’autre part, à élaborer, en collaboration avec les cantons, une stratégie visant à combler les éventuelles lacunes et à empêcher la généralisation de l’exclusion sociale. En accord avec cet objectif, une motion de la Commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national entend charger le Conseil fédéral d’intégrer dans le prochain message de promotion de la formation, de la recherche et de l’innovation, des mesures pour réduire la sélectivité sociale (p. ex. : bourses d’études, formation continue, compétences de base, formation professionnelle supérieure, soutien linguistique).

Vers le postulat
Vers la motion


Interview du conseiller fédéral Guy Parmelin

À l’occasion de la conférence sur la politique de formation de la Fédération suisse pour la formation continue (FSEA), M. Guy Parmelin, conseiller fédéral en charge du domaine de la formation, s’est prononcé sur la politique du Conseil fédéral en la matière. Pendant la conférence, il n’a toutefois pas été possible de répondre à toutes les questions du public. Pour cette raison, les questions en suspens ont été soumises à M. Parmelin lors d’un entretien, dans lequel le conseiller fédéral explique comment il entend renforcer la promotion des compétences de base et améliorer l’employabilité de la population. 

Vers l’interview


Enquête nationale sur le niveau de compétences de base au terme de la scolarité obligatoire

En mai, la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique (CDIP) a publié les résultats de la première enquête nationale sur les compétences de base en langues et en mathématiques des élèves de l’école obligatoire. L’étude avait pour but de déterminer dans quelle mesure les objectifs de formation nationaux convenus en 2011 sont atteints à la fin de la scolarité obligatoire. Alors que les résultats sont satisfaisants pour la langue de scolarisation et la première langue étrangère, des lacunes ont été constatées en mathématiques : seuls 62 % des élèves en fin de scolarité obligatoire ont atteint l’objectif de formation imposé par la CDIP.

Article paru dans Le Temps
Communiqué de presse de la CDIP


Mise en œuvre de la Loi fédérale sur la formation continue dans le Canton de Vaud : vers un plan d'action cantonal

Après les Assises sur la formation continue, l'examen de la Motion Pierre Zwahlen visant à encourager les compétences de base en mettant en œuvre la loi fédérale sur la formation continue, fait avancer la question. Le Conseil d'Etat émettra un plan d’action cantonal d’ici la fin de l’année 2019. La situation des personnes en situation d'illettrisme a été évoquée dans les discussions ainsi que le fait de travailler avec des dispositifs de formation continue efficaces dans le canton, notamment la CIFEA (Communauté d’intérêts pour la formation élémentaire des adultes) dont fait partie Lire et Ecrire.

En savoir plus


Instauration d'un 4e pilier… de formation continue (interpellation)

Le Conseiller national Claude Béglé propose l'instauration d'un 4e pilier (de formation continue) cofinancé par l'individu et son employeur afin de favoriser l'enjeu crucial de la formation continue dans notre monde. Béglé prend en compte, dans son interpellation, le cas des travailleurs les moins qualifiés – ceux qui risquent d'être poussés en marge du marché - en stipulant que le financement de ce pilier doit être adapté au revenu.

En savoir plus


Lutter contre l'illettrisme n'est pas un cout mais un investissement ! (une émission d'Arte)

Le magasine d'Arte, Vox Pop, consacre la moitié d'une de ses émissions (14') à la question de l'illettrisme. L'Envoyée spéciale de l’Unesco pour l’alphabétisation insiste sur les enjeux pour la participation citoyenne et la démocratie. Des exemples des Pays-Bas et trois reportages sur la situation en Belgique, en Italie et au Portugal complètent un tour d'horizon bienvenu qui rappelle l'universalité d'une problématique à dimension européenne.

Vox pop


Des ouvrages documentaires pour personnes en difficultés avec l'écrit

L'Association Lettres en main, un groupe populaire d'alphabétisation canadien, met en ligne une trentaine de publications, qui parcourent divers thèmes de la vie, de la sexualité aux troubles du langage, en passant par l'argent, la démocratie ou les femmes au travail.


Bibliothèques publiques et faibles lecteurs

Claudie Tabet, dans son livre Des petites victoires sur l'illettrisme, fait le portrait de personnes qui découvrent qu’elles peuvent devenir davantage sujets de leur destin en levant l’interdit fatal ainsi formulé "les livres c’est pas pour moi". Comme autant de nouvelles, elle brosse des portraits attachants et rend hommage, ainsi, à la fois aux apprenants et aux bibliothèques publiques.

En savoir plus


Nouveau : un mini-guide Facebook

Le mini-guide "Qui voit quoi sur mon compte Facebook" de l’Association Lire et Ecrire est désormais disponible. Très simple, il apporte des solutions efficaces pour les mesures de sécurité de base : réserver les publications à ses amis, vérifier les informations personnelles publiées, etc. L'idée est de rendre l'utilisation de ce réseau social plus sécuritaire pour les apprenants. Rappelons que Facebook est le réseau social le plus utilisé dans le monde et il très prisé par les participants aux cours Lire et Ecrire. A ce titre, il est un outil d'apprentissage de la lecture et de l'écriture. Le guide peut être commandé en nombre ou téléchargé sur le site de l’Association Lire et Ecrire.


La cyberadministration en question sous l'angle des usagers

Le développement de la cyberadministration s'accélère en Suisse, mais il est peu questionné sous l’angle des usagers. Les personnes en situation de précarité et en difficulté avec l'écrit risquent une nouvelle mise à l'écart, et les inégalités menacent de se creuser d'autant.

Article de Reiso.org


Les motifs d'engagement dans une formation de base

Lire et Ecrire Belgique publie un article consacré aux motifs d'engagement en formation. Au-delà des données sociodémographiques, l'étude présente une typologie très intéressante des motifs et les résultats d'une recherche qualitative (portrait de 8 personnes qui s'expriment sur leur motivation).

Motifs d'engagement


Trois parcours de réussite

Dans cette série de publications, l’Association Lire et Ecrire dresse le portrait de trois femmes qui ont réussi leur parcours de formation. Oser entrer en formation constitue, assurément, un premier grand pas. Puis, les cours s'enchainent avec, pour chacune un rythme propre, des avancées, des lenteurs, des accélérations, des pas en avant, des transformations. Au final, un certain nombre de choses ont changé. Chacune nous livre ses réflexions sur l'école, la vie et sur les conditions qui permettent d'apprendre.

Découvrir les parcours de réussite


Lire, écrire, se construire : un projet pilote pour les 18-25 ans

Développé conjointement par les sections de Fribourg et Vaud de l’Association Lire et Ecrire, un nouveau concept pédagogique permettra aux jeunes de se projeter dans l'avenir, apprendre à apprendre, à se concentrer et à raisonner et à faire appel à leur créativité. La Chaine du Bonheur a accepté de financer une phase-pilote d'une durée de 2 ans. Le projet se déroule à Fribourg et à Yverdon-les-Bains.

Plus d'info


Présidence de la Fédération suisse Lire et Ecrire: Samuel Bendahan succède à Chantal Galladé

Chantal Galladé a démissionné après plus de huit ans à la présidence de la Fédération suisse Lire et Ecrire. Au cours de cette période, elle a accompli beaucoup de choses et a fortement soutenu les objectifs de la Fédération suisse Lire et Ecrire et les besoins de son groupe cible. L'Assemblée générale a élu Samuel Bendahan à sa présidence le 24 mai 2019. Samuel Bendahan est conseiller national (PS) du canton de Vaud et connaît déjà très bien la Fédération et le sujet en tant qu'ancien président de l'Association Lire et Ecrire. La Fédération suisse Lire et Ecrire attend avec impatience le travail futur avec le nouveau président et remercie Chantal Galladé pour son précieux engagement.


France : Les exclus d'internet et la précarité

Quatorze millions de Français sont éloignés du numérique et le facteur de non-recours aux droits sociaux pour les populations vulnérables risquent d'augmenter. Le gouvernement vise, en effet, la dématérialisation de la totalité des services publics en 2022.

En savoir plus


Revendications de l'Union syndicale suisse concernant la formation

L'USS constate que la proportion de personnes ayant reçu une formation de base au niveau secondaire II (CFC ou maturité) est encore insuffisante et révèle des inégalités. Il convient alors d’étendre les mesures de soutien aux personnes touchées afin d'atteindre en formation de base ou en formation continue au moins les objectifs de la Confédération qui vise un taux de 95% de personnes ayant atteint un niveau secondaire II, toutes catégories confondues.

Analyse et revendications


S'orienter facilement pour trouver une formation professionnelle

Le site orientation.ch met en ligne une information sur les métiers destinée aux personnes souhaitant se préparer à une entrée en formation professionnelle (CFC ou AFP). Le questionnaire est fin et précis tout en étant bref. Les phrases utilisées sont simples et courtes, le vocabulaire usuel.

Questionnaires métiers


Pas de diplôme, mais une attestation quand même

Les partenaires de la formation professionnelle ont développé une attestation individuelle de compétences (AIC) à l’intention des jeunes qui échouent lors d’une formation AFP ou de ceux qui, en raison de difficultés d’apprentissage, n’ont pas suivi de formation réglementée. Fondé sur les profils de qualification de la formation professionnelle initiale, ce document est reconnu par les différents secteurs. L’AIC promeut l’insertion professionnelle des jeunes qui n’ont pas achevé avec succès leur formation et accroit la perméabilité du système en facilitant l’accès à une formation professionnelle initiale.


Les motifs d'engagement dans une formation de base

Lire et Ecrire Belgique publie un article consacrée aux motifs d'engagement en formation. L'étude présente une typologie très intéressante et les résultats d'une recherche quantitative et qualitative (portrait de 8 personnes qui s'expriment sur leur motivation).

Motifs d'engagement


Canada : Une formation de base via Skype

L'Association canadienne Au Cœur des Mots a mis en place un projet Alpha‐Skype qui favorise l’inclusion de personnes vulnérables, éloignées géographiquement ou avec des besoins particuliers. Après une première rencontre d’évaluation au domicile de l’apprenant, le formateur et le participant se donnent un rendez‐vous virtuel selon les disponibilités de chacun. Commence alors un parcours de formation flexible et concret. Le matériel technologique nécessaire est fourni sous forme de prêt aux apprenants pour la durée de la formation.

En savoir plus


Lire, écrire, se construire : un projet pilote pour les 18-25 ans

Développé conjointement par les sections de Fribourg et Vaud de l'Association Lire et Ecrire, un projet-pilote va permettre aux jeunes de mieux se projeter dans l'avenir grâce à une formation spécifique. Financé par La Chaine du Bonheur, le projet se déroulera pendant deux ans à Fribourg et à Yverdon-les-Bains. Communiqué de presse ; flyer Fribourg


Pauvre, mais pas folle

Une longue, longue attente, mes souvenirs, est l'histoire d'une femme exclue, arbitrairement de l’école parce que désignée, alors qu'elle était née d'un viol, comme l’enfant du diable. L’auteure, Nelly Schenker, raconte comment elle a survécu aux placements forcés et comment elle a, secrètement, appris à lire. Voir aussi le Temps présent du jeudi 21 mars : Pauvre, mais pas fou, le scandale des internés de force.


Parcours de réussite

Suivre un cours peut s'avérer être un tremplin pour un changement de vie spectaculaire. Une ex-participante aux cours Lire et Ecrire, Nurit Olender, raconte comment, en 6 mois de formation, elle a gagné en confiance, en affirmations sociales et professionnelles.

Interview


Nouvelle loi sur les étrangers et l'intégration

Depuis janvier, la nouvelle Loi fédérale sur les étrangers et l'intégration est en vigueur. Elle demande, entre autres, l'attestation d'un niveau linguistique pour le renouvellement des permis de séjour et d'établissement (permis B et C).

Les tests linguistiques, notamment lorsqu'ils comportent une partie écrite, représentent un défi majeur pour les migrants peu ou pas scolarisés.

L'art. 77f let.c de l'ordonnance (OASA) de cette nouvelle loi indique un certain nombre de circonstances personnelles qui peuvent être prises en compte pour déroger à l'obligation des tests linguistiques. Parmi elles, on trouve de grandes difficultés à apprendre, à lire et à écrire. Les personnes en difficulté peuvent donc demander une dérogation aux tests linguistiques.


Au pied de la lettre, un documentaire

Le documentaire que Marianne Bressy a réalisé sur Gérard Louviot, l'auteur d'Orphelins des mots, parle du besoin et de la difficulté d’apprendre, et aussi de la transmission. Accès au documentaire et autres infos


Faciliter l'accès à l'information (un guide)

Un groupe de travail franco-canadien s'est attelé à la tâche de croiser les notions de littératie et d’accessibilité universelle. En résulte un guide dont l’objectif est de soutenir les organismes et les personnes qui souhaitent améliorer l’accès à l’information pour tous. Le résultat est clair, convivial, convaincant.


Vaud : l'Etat soutient la formation continue

Des Assises vaudoises de la formation continue ont réuni les acteurs concernés par la mise en œuvre de la loi fédérale sur la formation continue dans le Canton. En est ressortie une réelle volonté de renforcer et soutenir la formation continue, dans un esprit de démarche participative. Une nouvelle loi cantonale pour la formation continue pourrait être proposée à la suite de cette journée. Lire et Ecrire a participé à la journée en tant qu’acteur du terrain et rappelé que les compétences de base des adultes doivent être renforcées autant pour des enjeux d’insertion professionnelle que de cohésion sociale.


France : Plus d'égalité face au numérique

Les salariés de faible niveau de qualification sont les plus fragilisés par le développement des outils numériques. Uniformation, en lien avec l'ANLCI (Agence nationale de lutte contre l'illettrisme), réagit. En réponse à cette situation, Uniformation s'engage à développer des actions de sensibilisation et de formation favorisant l’acquisition des savoirs de base des salariés. Le programme propose des outils pratiques aux employeurs pour repérer et accompagner les employés en situation difficile et le financement de formations.


France : Un premier niveau de reconnaissance de compétences

En France, la CNCP (Commission nationale de la certification professionnelle) vient d’intégrer à son inventaire "les compétences clés visant à lutter contre les situations d'illettrisme". Désormais, une personne en difficulté avec l'écrit pourra obtenir un certificat de premier niveau de reconnaissance de compétences. Il pourra démontrer ainsi qu'il est capable d’effectuer un certain nombre de tâches clés qui lui permettront de s’intégrer professionnellement ou d'entrer dans une formation qualifiante.

En savoir plus


Un grand projet Facile à lire en France

Comment construire des ponts entre ouvrages faciles à lire et lecteurs en difficultés ? Le ministère de la Culture, l'Association des bibliothécaires de France (ABF), l'ANLCI et la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (FILL) s'associent pour déployer une offre de lecture « Facile à lire ».

En savoir plus


Création de groupes d’ambassadeurs en Suisse alémanique

La Suisse alémanique compte elle aussi à présent plusieurs groupes d’ambassadeurs. Les ambassadrices et ambassadeurs sont généralement des apprenant-e-s ou des ancien-ne-s apprenant-e-s qui ont choisi de s’investir pour sensibiliser le public à la problématique de l’illettrisme. Pour ce travail de sensibilisation, les ambassadeurs bénéficient d’une formation et d’un accompagnement. L’Association des Universités Populaires Suisses et la Fédération suisse Lire et Ecrire soutiennent ensemble ce projet. En Suisse romande, le groupe d’ambassadeurs de l’Association Lire et Ecrire est actif depuis plusieurs années déjà.

Le premier groupe de Suisse alémanique a vu le jour à Bâle (Ville et Campagne). Il s’est réuni pour la première fois en juin 2018. En novembre dernier, un deuxième groupe d’ambassadeurs s’est constitué, sur le Plateau (Berne-Argovie). En raison de l’écho que rencontre le projet dans d’autres cantons alémaniques, la possibilité de créer de nouveaux groupes dans d’autres régions est actuellement à l’étude.


Campagne de communication sur la certification professionnelle pour adultes

Afin de renforcer la notoriété de la certification professionnelle pour adultes, le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI) a lancé une campagne de communication qui durera jusqu’à la fin de l’année 2019. Son objectif principal est de sensibiliser les adultes sans qualification reconnue sur le marché du travail et les employeurs sur la possibilité d’obtenir une attestation fédérale de formation professionnelle (AFP) ou un certificat fédéral de capacité (CFC).


Absence de formation et recours à l’aide sociale

La Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) publie une Nouvelle comparaison des indicateurs de l’aide sociale qui met l’accent sur la situation des adolescents et jeunes adultes. L’étude montre que, si la grande majorité parvient à sortir de l’aide sociale sur le long terme, les facteurs de risque essentiels de dépendre de celle-ci, même à l’âge adulte, sont l’absence de formation et le fait de grandir dans la pauvreté. La CSIAS affirme alors qu’un changement de paradigme radical s’impose : le but n’est plus d’accepter n’importe quel job précaire pour sortir au plus vite de l’aide sociale, mais de se former pour pouvoir ne plus être pauvre.

Communiqué de presse initiative des villes pour la politique sociale
Comparaison des indicateurs


Le Conseil fédéral maintient les mesures de prévention de la pauvreté, mais réduit le budget

De 2014 à 2018, la Confédération, les cantons, les villes, les communes et des organisations privées ont mis en œuvre conjointement le Programme national de prévention et de lutte contre la pauvreté. L’objectif était de rassembler les connaissances établies en matière de prévention de la pauvreté, d’aider les acteurs à développer et à mettre en œuvre des mesures et des stratégies, de tester des approches innovantes et d’encourager la collaboration et les échanges entre les divers acteurs. À cet effet, la Confédération avait mis à disposition une enveloppe de CHF 9 millions.

Au vu des résultats positifs du programme et de l’urgence de la problématique, le Conseil fédéral a décidé de poursuivre les mesures engagées. Si la formation reste un champ d’action important, les moyens financiers affectés à ce domaine ont cependant été fortement réduits. En effet, d’ici à 2024, un budget annuel de seulement CHF 500 000 sera consacré à la mise en œuvre de certaines recommandations et à la collaboration entre les différents acteurs. En outre, le Conseil fédéral a décidé de renoncer à l’introduction d’un monitoring de la pauvreté, ce que nous regrettons vivement.

Communiqué du Conseil fédéral
Plus d’informations


Entrée en formation pour les personnes sans formation post-obligatoire

Chez les personnes sans formation post-obligatoire, la part de ceux qui souhaitaient se former mais qui en ont été empêchés pour une certaine raison est, avec 14%, nettement plus élevée que chez les autres. C’est ce que révèle – entre autres – une brochure publiée par l’Office fédéral de la statistique (OFS). L’étude fournit les chiffres clés du Microrecensement formation de base et formation continue 2016. On y trouve des informations sur la participation à la formation continue de la population résidante permanente de Suisse âgée de 15 à 75 ans.


Succès du Festival Correspondances (Valais)

Le Festival Correspondances 2018 a eu un tel succès que les participants désirent continuer l’aventure. Pour rappel : des duos improbables (un.e participant.e d’un cours Lire et Ecrire en relation avec un spécialiste de l’écrit, journaliste, bibliothécaire…) ont échangé des lettres pendant 6 mois. L’expérience devait se terminer à la fin octobre mais, vu la richesse humaine des échanges, les 7 duos ont décidé de continuer leur correspondance de façon individuelle.

Valérie Marty-Zen Ruffinen raconte l’aventure au Club matin de Radio Chablais (voir à la rubrique : 2e partie, 29 octobre).


Les actions belges à l’occasion de la Journée internationale de l’alphabétisation explosent d’originalité

En Belgique, le 8 septembre a été l’occasion d’agir de façon ciblée, drôle, créative, participative. Lire et Écrire a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation. Un message illisible en mouvement sert de fil rouge à la communication média. Des sets de table (45 000 exemplaires) sont déposés dans des endroits aussi variés que des restaurants, administrations, lieux culturels, etc. Lire et Ecrire de Wallonie picarde a envoyé aux candidats aux élections un Rappel concernant un courrier..., auquel ils n’ont pas donné suite… et pour cause ! Enfin, des personnes du groupe « Osons en parler » de Lire et Écrire Verviers ont eu le projet d’inventer ensemble une pièce de théâtre: Une soif de mots.


Lancement du pacte national Agir ensemble contre l’illettrisme

En France, le pacte national pour agir ensemble contre l’illettrisme a réussi à fédérer 50 grandes organisations de la société civile qui réaffirment ensemble les 10 engagements communs pour que les solutions soient à la hauteur des besoins.

En savoir plus


Améliorer la communication entre école et parents en difficulté avec l’écrit

En France, sous la direction d’Hugues Lenoir, l’Association « Coup de Pouce » publie une Recherche-action coopérative avec des personnes concernées par l’illettrisme pour améliorer la communication entre l’école et les familles. L’objectif principal de la recherche est de créer de nouveaux outils de communication facilitateurs de lien, et surtout de faire émerger, au sein de l’institution scolaire, la prise de conscience des limites de la communication auprès des familles en difficulté avec l’écrit. A remarquer que les Ambassadrices de la région ont une place prépondérante dans la démarche.

Le Rapport est publié en ligne


Persévérer dans les cours, oui, mais comment ?

Lire et Ecrire Belgique a publié une étude sur la fréquentation des cours et la persévérance. Un Petit déjeuner de travail a été consacré à cette problématique et trois vidéos en redonnent les points forts. On a ainsi l’éclairage de la recherche (52’), un témoignage de terrain donné par un formateur (13’) et un débat riche et nourri (1h05), souvent très drôle (et instructif), par exemple quand des formateurs de tout horizon racontent leurs expériences avec l’absentéisme… L’ensemble s’oriente du constat à l’action.


HEAL – La littératie en matière de santé sous l’angle de l’alphabétisation et de la formation de base

Le projet allemand HEAL réunit les thématiques des compétences en matière de santé, de l’alphabétisation et des compétences de base afin d’en explorer le potentiel. Les acteurs des secteurs de l’éducation et de la santé participent au débat sur les questions de politique, de stratégie et de concepts, à l’élaboration de mesures possibles et à la formulation de recommandations. HEAL est un projet coopératif de la Stiftung Lesen et de la confédération AOK. Ses résultats pourraient également présenter un intérêt pour la Suisse.

Plus d’informations (en allemand)


UNESCO - Journée mondiale de l'alphabétisation 2018 :
Lancement de la campagne télévisée nationale en faveur des compétences de base

À l’occasion de la Journée mondiale de l’alphabétisation 2018, la Fédération suisse Lire et Ecrire et la Conférence intercantonale de la formation continue (CIFC) lancent ensemble la campagne télévisée nationale " Simplement mieux ! ". Soutenue financièrement par un grand nombre de cantons, la campagne a pour but de promouvoir la formation continue dans le domaine des compétences de base en lecture, écriture, calcul et informatique. Les personnes intéressées peuvent visiter le site www.simplement-mieux.ch pour consulter l’offre de cours dans leur région ou appeler la hotline gratuite au 0800 47 47 47 pour bénéficier de conseils et de renseignements personnalisés

Communiqué de presse


Nouveau catalogue de formations continues disponible

Le nouveau catalogue de formation continue des formateurs pour l’année scolaire 2018-2019 a été publié par l'Association Lire et Ecrire. Il propose des formations organisées par différentes institutions, jugées pertinentes pour les formateurs actifs dans les compétences de base.

Formations continues 2018-2019


L’Association Lire et Ecrire fête ses 30 ans de passion

Depuis sa fondation en 1988 l’Association Lire et Ecrire a changé la vie de 25'000 personnes qui se sont formées et ont acquis une plus grande autonomie, leur permettant d’appréhender plus sereinement leur vie sociale et professionnelle. Pour célébrer cette année anniversaire divers événements sont organisés au cœur des villes de Suisse romande en automne 2018.

En savoir plus


France : Journées nationales d'action de lutte contre l'illettrisme

Les Journées nationales d'action de lutte contre l'illettrisme proposent des centaines d'actions dans toutes les régions du pays. Leur variété témoigne d'une prise de conscience approfondie. Auront lieu, principalement autour du 8 septembre mais jusqu'en novembre, des conférences, des tables rondes, des lectures, des jeux, des ateliers, des portes ouvertes de centres de formation, des expositions de textes d'apprenants, des ¼ d'heures de lecture libre dans les écoles, etc.

Programme


Belgique : une forêt des idées pour faire émerger de nouvelles perspectives

Une série de 3 rencontres met en relation, en Belgique, les salariés, bénévoles et apprenants impliqués dans l'alpha. Au programme, déraciner les idées reçues, débroussailler les projets, cultiver l’audace, entretenir la diversité, faucher les discriminations, planter des utopies et récolter une alphabétisation de qualité. Une courte vidéo (5'30) propose des mini-interviews de participants aux cours. Elle met en évidence les difficultés et les absurdités auxquels ils sont confrontés, mais aussi les réflexions, les perspectives, les projets exprimés. A terme, une publication clôturera l'aventure.


Lire et Ecrire participe à la promotion des compétences de base en entreprise

La Fédération suisse Lire et Ecrire a reçu, dans le cadre du projet de "Promotion des compétences de base sur le lieu de travail", un mandat particulier du SEFRI. Il s'agit de sensibiliser les organisations intermédiaires au niveau cantonal (organisations du monde du travail, chambres de commerce cantonales, services RH centraux et responsables de la formation continue des cantons et des communes) ainsi que les grandes entreprises actives dans les domaines suivants : hôtellerie-restauration, soin, logistique, commerce de détail et transport. Les secrétariats des régions linguistiques sont en charge de cette promotion.

Brochure d’information entreprises

Prestations de la Fédération suisse Lire et Ecrire


La campagne " Simplement mieux ! " se poursuit

Lancée en 2017 en tant que projet pilote, la campagne " Simplement mieux ! " se poursuit. Les différentes activités sont coordonnées par les organes responsables, soit la Conférence intercantonale de la formation continue (CIFC) et la Fédération suisse Lire et Ecrire. En septembre 2018, des spots télévisés seront à nouveau diffusés afin de sensibiliser le public à la thématique des compétences de base et d’attirer l’attention des personnes intéressées sur l’offre de cours. La campagne, qui bénéficie du soutien financier de nombreux cantons, démarrera le 8 septembre 2018, Journée internationale de l’alphabétisation. Elle devrait être reconduite les années suivantes.


La motion Fluri exige un crédit important en faveur de la campagne de formation continue

Dans une motion déposée au parlement fédéral, le conseiller national Kurt Fluri exige la mise à disposition d’un crédit de 40 millions de francs pour la formation initiale et continue des bénéficiaires de l’aide sociale, en faisant référence à la campagne de formation continue lancée par la Conférence suisse des institutions d’action sociale (CSIAS) et la Fédération suisse pour la formation continue (FSEA). Selon des experts du domaine social et de la formation, des mesures de formation appropriées permettraient à 40 % des bénéficiaires de l’aide sociale sans diplôme de formation professionnelle et/ou avec des compétences de base insuffisantes d’intégrer durablement le marché du travail.

Lien vers la motion


Cours spécifiques pour jeunes en difficultés

La Chaine du bonheur a accepté le projet Lire, écrire, se construire présenté par les sections Vaud et Fribourg de Lire et Ecrire. Celui-ci consiste en la mise en place de formations, à Fribourg et à Yverdon, destinées à des jeunes de moins de 26 ans en rupture. La durée du projet est de 2 ans (2019-20). Il permettra à plus de 60 jeunes de reprendre confiance en eux et d'acquérir l'assurance nécessaire pour entrer en formation professionnelle. Un beau projet qui démarrera au 1er janvier 2019.


Barrage de l'illettrisme à la naturalisation moins élevé

Etre en situation d'illettrisme n'empêche plus une demande de naturalisation dans les cantons de Vaud et Fribourg. En accord avec les autorités cantonales, les sections peuvent désormais délivrer des attestations pour obtenir des dérogations au certificat de compétences linguistiques écrites nécessaires à la demande de naturalisation. Cette attestation sera remise, après 3 mois de formation, aux personnes qui présentent de " grandes difficultés à apprendre, à lire et à écrire ". Celle-ci les dispense de prouver un niveau A2 à l'écrit en français, et leur donne droit automatiquement, dans le canton de Vaud, à la version orale du test de culture générale.


Constat alarmant en Suisse : l'égalité des chances pour l'accès à la formation continue n'est de loin pas atteinte !

Le Rapport sur l'éducation 2018, élaboré par le CSRE (Centre suisse de coordination pour la recherche en éducation) sur mandat de la Confédération et des cantons, consacre 14 pages à la formation continue. Le lecteur doit faire face au constat suivant : la formation continue ne débouche pas sur une égalisation entre les personnes disposant de différents niveaux d’éducation formelle. Au contraire : les personnes possédant déjà une éducation formelle élevée bénéficient également plus souvent d’une formation non formelle. Ceci creuse encore plus profondément le fossé entre les personnes qualifiées et non qualifiées. La promotion de l’égalité des chances pour l’accès à la formation continue reste donc un défi majeur !

En savoir plus


" Il y a des solitudes qui ne se voient pas ", campagne nationale française

L’ANLCI lance une campagne nationale de sensibilisation dont l'enjeu est double : montrer que l’illettrisme existe même s’il ne se voit pas et expliquer aux 2,5 millions de personnes concernées et à leur entourage que des solutions de proximité sont à leur portée. Le message a ainsi deux volets, l'un dirigé vers le grand public, avec campagne d'affichage : " Il y a des solitudes qui ne se voient pas ", l'autre vers les personnes concernées : " Vous n'êtes pas seul ". Les journées d'action de la semaine du 8 septembre à Lyon seront consacrées à cette thématique.

En savoir plus

Agenda

Conference on Literacy

4th - 7th August 2019, Copenhagen

Learning from the Past for the Future: Literacy for All

More Information


Colloque, Répercutions internationales de Paolo Freire

Jeudi 12 septembre 2019 - Vendredi 13 septembre 2019, Genève

Regards croisés de la recherche et de la pratique pédagogique.

Descriptif ; Programme ; Inscription


Journée thématique de la CRFC (Conférence romande de la formation continue)

Vendredi 20 septembre 2019, Lausanne

Fracture digitale – fracture sociale

Programme


Journée scientifique Renforcer la littératie en santé : Pourquoi ? Comment.

Lundi 23 septembre 2019, Lausanne

Programme à venir.


Symposium international sur la direction des écoles /
World Education Leadership Symposium

Mercredi 25 septembre 2019 - vendredi 27 septembre 2019, Zoug

Consacré au thème « La responsabilité dans l’éducation – promesses, réalité et possibilités », le symposium réunira plus de 800 spécialistes de l’éducation de plus de 50 pays, afin de discuter des défis et des solutions pour l’éducation et l’école de demain. Il a pour but de contribuer au développement de la qualité de l’éducation et partant, à une société parée pour l’avenir. Afin d’atteindre cet objectif, il offre aux praticiens, aux principaux acteurs des milieux politiques, administratifs et scientifiques ainsi qu’aux fondations et aux entreprises une plateforme d’échange d’idées et d’expériences sur les défis actuels et les approches de solutions dans le domaine de l’éducation.

En savoir plus


Colloque national sur les compétences de base : « Collaboration interinstitutionnelle dans le domaine des compétences de base »

Vendredi 8 novembre 2019, Berne

Le colloque suisse sur les compétences de base 2019 a pour objectif de mettre en lumière les enjeux liés à la coopération entre les différents systèmes d’assurances sociales et d’intégration socio-professionnelle pour garantir à chaque personne une continuité dans son parcours de formation en compétences de base. Le colloque donne un aperçu de la situation actuelle et explique les conséquences, d’une part pour les différents domaines de la politique sociale et, d’autre part, pour les personnes ayant des difficultés en compétences de base. Le colloque est organisé par la Fédération suisse Lire et Ecrire avec le soutien du Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation (SEFRI).

L’inscription peut se faire sur le site www.lesenlireleggere.ch/colloque dès mi-août 2019.


Journée d'échange de la CRFBA.

Vendredi 22 novembre à Genève

Transfert des apprentissages dans la vie de tous les jours, enjeux pédagogiques et outils d’évaluation.


Séminaire « Comment s’emparer des nouvelles technologies avec un public en situation d’illettrisme, jusqu’où et avec quels points de vigilance »

Jeudi 29 novembre 2019, Bruxelles

Programme